15 Fév 2022

La Cnil met en demeure plusieurs sites suite à l’usage de Google Analytics

En ce début d’année, les autorités de plusieurs pays européens dont la France ont déclaré que l’utilisation de services de Google sur un site web est une violation des lois sur la protection des données (RGPD), et sanctionné des sites qui utilisaient ces services. La CNIL a ainsi lancé des procédure de mise en demeure contre plusieurs sites web, considérant que le transfert des données vers les Etats-Unis est illégal au regard du RGPD.

Cela impacte immédiatement tout propriétaire d’un site européen utilisant Google Analytics, le service Google Fonts, les codes Facebook, etc…

Selon les autorités européennes, les Etats-Unis ne garantissent pas aux citoyens européens, la protection de leurs données. Les régulateurs constatent que, sur Google Analytics ne peut « exclure la possibilité d’accès des services de renseignements américains à ces données ». En conséquence, le service comporte un risque pour les utilisateurs français. Les sites violent ainsi l’article 44 et suivant du RGPD relatif au principe général sur le transfert de données.

Dans le cadre de notre stratégie de maitrise de nos infrastructures (tous nos serveurs sont chez des opérateurs 100% français et strictement localisés en France), IPSO-FACTO utilise depuis de nombreuses années ses propres serveurs d’analyse de la fréquentation web, basés sur la technologie Open source MATOMO. Nous pouvons donc dès à présent proposer à tous nos clients une alternative légale et sécurisée !